Retour à l'accueilRetour à l'accueil
Réseau BIBLIO du Québec

Bibliothèques membres = 779
Nombre d'abonnés = 236 753
PEB (documents
empruntés)
= 145 526
Nombre de bénévoles = 7 170
Population desservie = 1 627 362

Année de référence : 2016

Les chiffres du Réseau

Onze Réseaux BIBLIO régionaux qui offrent toute une gamme de services aux bibliothèques publiques.

Choisir votre Réseau BIBLIO



Dernières nouvelles Accueil

Budget du Québec 2006-2007: Investissements majeurs pour le développement culturel de toutes les régions du Québec

«  Un budget qui favorise résolument l’accès et la participation

des citoyens et des citoyennes à la vie culturelle québécoise. »

Line Beauchamp

Québec, le 23 mars 2006. – La ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la région de Montréal, Mme Line Beauchamp, se réjouit des mesures annoncées en faveur de la culture par le ministre des Finances, M. Michel Audet, à l’occasion du discours du budget 2006. « Le budget de mon collègue Michel Audet me permet de poursuivre la réalisation des trois grandes priorités du gouvernement libéral en matière de culture : favoriser une plus grande participation des citoyens et des citoyennes à la vie culturelle, diversifier les sources de financement de la culture et améliorer les conditions socioéconomiques des artistes. Je salue également la création d’un fonds pour le patrimoine et la levée du moratoire sur les écoles de formation artistique », a déclaré Mme Beauchamp.

 

Création du Fonds culturel du patrimoine québécois

 

L’épanouissement de l’identité québécoise repose notamment sur la connaissance et la compréhension de notre histoire. La préservation et la mise en valeur de notre patrimoine jouent à cet égard un rôle crucial, en particulier auprès de la jeune génération. Pour atteindre les objectifs qu’il s’est fixés dans ce domaine et pour que les citoyens s’approprient leur patrimoine, le gouvernement crée le Fonds culturel du patrimoine québécois. Celui-ci permettra de soutenir les projets de conservation, de recyclage, de mise aux normes et de mise en valeur du patrimoine bâti dans toutes les régions. Ce fonds, doté d’une enveloppe de 10 M$ par année, sera alimenté par une partie des revenus de la taxe sur le tabac versée actuellement au Fonds spécial olympique. La participation de partenaires permettra des investissements pouvant atteindre 200 M$ au cours des cinq prochaines années.

 

Une partie des sommes servira aussi à la restauration des œuvres créées en vertu de la Politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement des bâtiments et des sites gouvernementaux et publics, véritables « musées à ciel ouvert ».

  

Levée du moratoire sur les écoles de formation artistique

 

Reconnaissant le rôle important joué par les écoles de formation artistique en région, la ministre annonce la levée du moratoire relatif à l’accréditation de nouvelles institutions dans ce domaine et ajoute une aide supplémentaire récurrente de 1 M$ au budget consenti à leur financement. « Le moratoire sur les écoles de formation artistique existe depuis plus de vingt ans. Aujourd’hui j’annonce sa levée afin d’assurer une meilleure accessibilité à la formation artistique à tous les Québécois et les Québécoises. Cette mesure profitera à près de 100 organismes et 25 000 jeunes », a ajouté Mme Beauchamp.

 

5 M$ pour les musées

 

Par la mise en valeur des collections dont elles disposent et l’animation culturelle qu’elles offrent partout au Québec, les institutions muséales contribuent elles aussi à l’épanouissement de l’identité québécoise. Afin de soutenir le fonctionnement de ces établissements, qui constituent aussi des attraits touristiques importants, le gouvernement du Québec poursuit l’effort entrepris l’année dernière et leur accorde de nouveau un budget de 5 M$ cette année.

 

58 M$ pour la réalisation de nouveaux projets

 

Le gouvernement alloue un budget de 58 M$ pour accueillir des initiatives nouvelles en matière d’équipements culturels, notamment pour le développement des bibliothèques  municipales et la mise en valeur du patrimoine religieux. Dans le cas des bibliothèques, l’objectif est de continuer à en améliorer l’accès partout au Québec et d’appuyer ces établissements dans leurs efforts de mise en réseau, tant sur le plan régional qu’à l’échelle nationale.

 

Augmentation des crédits de Télé-Québec

 

Les crédits prévus pour la société d’État ont augmenté de 2 M$ pour l’exercice 2006-2007. Rappelons également que le gouvernement a accordé, le mois dernier, une somme de 8 M$ à Télé-Québec pour lui permettre de diminuer le poids de son inventaire d’émissions et un prêt sans intérêt de 10 M$ pour la mise en œuvre de son plan de modernisation.

 

Des mesures fiscales pour améliorer les conditions socioéconomiques des artistes

 

Pour aider les artistes à mieux vivre de leur art, le ministre des Finances annonce qu’un plus grand nombre de créateurs et de créatrices pourront bénéficier de la mesure d’étalement du revenu artistique annoncée lors du budget 2004-2005. Les artistes dont les revenus sont de 25 000 $ et plus par année sont désormais admissibles à cette mesure, alors que le seuil minimal était auparavant de 50 000 $ par année.

 

Le crédit d’impôt pour la production d’enregistrements sonores est modifié pour s’adapter aux nouvelles réalités de l’industrie. Des modifications seront apportées dans le but d’y rendre admissibles les enregistrements audiovisuels numériques et les clips. Cette mesure fiscale répond à la demande exprimée par le milieu et s’inscrit dans la volonté du gouvernement de toujours mieux s’adapter à l’émergence et à la multiplication des nouvelles technologies.

 

Enfin, le ministre des Finances met en place une mesure qui permet aux établissements d’enseignement offrant une formation musicale d’acquérir plus facilement des instruments de musique. Il rend ainsi non imposable le gain en capital réalisé lors du don de ces instruments à de telles institutions.

 

« Ce nouvel  incitatif fiscal et le programme Placements Culture, que j’ai lancé en novembre dernier, font partie d’un plan d’action pour favoriser la diversification des sources de financement de la culture », a précisé la ministre.

 

Des crédits en constante progression : 584 M$ pour 2006-2007

 

Le dépôt du livre des crédits par la présidente du Conseil du trésor, Mme Monique Jérôme-Forget, révèle que le Ministère dispose de plus de 584 M$ pour réaliser ses activités en 2006-2007. Ils étaient de 542 M$ en 2005-2006. Les crédits du ministère de la Culture et des Communications sont passés de 497 M$ en 2002-2003 à 584 M$, ce qui représente une augmentation de plus de 17,5 %.



Référence Web : Communiqué sur le site du Gouvernement du Québec



Nos livres à juste prix
Fonds Jeunesse CDJL

Accès privé
Plan du site Liste des bibliothèques du Réseau Nous joindre Réseau BIBLIO du Québec